This Is Fats (1956) – 917 jours, 980 albums

Pour bien comprendre les artistes et leurs albums, il faut bien sûr comprendre leur héritage. Il faut ainsi commencer par le début, comme en toute chose. C’est pourquoi un autre album des années 50 s’imposait : This Is Fats de Fats Domino.

Cela faisait un bon moment que je souhaitais connaître cet artiste des débuts de la musique moderne. C’est maintenant chose faite, et je dois dire que je ne fus pas déçu ! J’ai été impressionné par ce style avant-gardiste, surtout pour l’époque. Mais comment fait-il pour mêler aussi bien et avec autant d’harmonie les influences ? Et comment fait-il pour faire une musique aussi ancrée dans son époque et qui, à la fois, n’a pas vieilli d’un iota ? Ce doux mélange de R&B, de jazz et de rock & roll m’a tout simplement séduit ! Je ne saurais nommer un morceau en particulier : je ne fais qu’écouter l’album en boucle, charmé par cet équilibre parfait. Il n’y a peut-être pas d’autres albums de lui au menu pour ce défi, mais je tiens à vous assurer qu’une ou deux autres de ses oeuvres vont se retrouver sur ma liste d’écoute sous peu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s