Bert Jansch (1965) – 895 jours, 969 albums

Parlant de folk, j’ai découvert un autre artiste du style : Bert Jansch, et son album du même nom.

Plus j’écoute de ce style, et plus je l’apprécie. Il y a quelque chose de franc et de puissant, au niveau des émotions, dans la musique folk. La profondeur des textes et leur poésie fait cette musique facilement appréciable et honorable, face à quiconque souhaite approfondir le domaine de la musique. Certes, cela aide lorsque ces textes sont interprétés de manière mélodieuse, mais ça, Bert Jansch le fait sans problème et avec talent.

Quelques morceaux sur cet album ont agréablement fait frétiller mes oreilles. I Have No Time est de ceux-là, avec son rythme lent et son chant doux, comme si Jansch murmurait une histoire : http://www.youtube.com/watch?v=aSNuclN_w8E . Avec la guitare acoustique comme seul accompagnement, le chant et l’émotion semblent encore plus purs, plus francs. C’est la même chose avec Do You Hear Me Now, qui ressemble à un cri du coeur, ou avec Courting Blues, qui est d’un romantisme simple, mais percutant.

Il faudra définitivement que je réécoute cet album quelques fois, afin d’en saisir toutes les nuances, musicales et poétiques. Mais une chose est certaine : la folk gagne peu à peu sa place dans mon coeur. Et un jour, je dirai que Bert Jansch y était pour quelque chose…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s