Jack Takes the Floor (1958) – 890 jours, 966 albums

En poursuivant ma découverte de la folk, je me suis arrêté à Ramblin’ Jack Elliott et son album Jack Takes the Floor.

Cet artiste fait partie de la folk que j’aime moins : l’américaine, qui se décline vers le country. Mais bon, il n’était quand même pas si mal. Il était déjà plus entraînant et moins déprimant que les Louvin Brothers. Quoique certains morceaux… Mais on dirait que d’avoir écouté quelques autres artistes du style, d’une tradition semblable, la britannique, m’a aidé à mieux apprécier cette musique encore difficile.

La première partie de l’album m’a laissé plutôt indifférent, et la seconde était un peu plus appréciable. Mais les deux seuls morceaux qui m’aient réellement marqué sont Dink’s Song et son côté lyrique, langoureux, et Salty Dog avec son ambiance un peu plus festive. Sinon, le style campagnard et, à la première écoute, sans profondeur de cet artiste m’ont laissé plutôt indifférent. L’album n’était pas mauvais, mais il était aussi loin d’être remarquable…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s