I Never Loved A Man The Way I Love You (1967) – 849 jours, 939 albums

La semaine dernière, j’ai écouté un autre album de soul, soit I Never Loved A Man The Way I Love You, par Aretha Franklin.

L’album s’ouvre sur le légendaire et énergique Respect, indémodable classique du style.

Si j’avais à nommer un seul morceau pour représenter la soul ou pour la faire découvrir à quelqu’un, je crois que ce serait ce morceau. Certes, il manque peut-être un peu de la profondeur de d’autres morceaux, mais elle nous donne le goût de bouger, on y sent indéniablement les racines noires et les influences du gospel. Bref, il est représentatif et accrocheur.

Le reste de l’album a toujours cette même énergie, cette voix puissante et pénétrante de Franklin. Certains morceaux sont plus profonds et sentimentaux, d’autres sont plus du genre de Respect, mais le tout forme un ensemble assez homogène. Trop, peut-être. Comme je l’ai dit plus tôt, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un style qui a de la difficulté à se renouveler, à nous surprendre, au contraire du blues par exemple.

Cela dit, pas de surprise est parfois agréable aussi ! Redécouvrir des morceaux tels que le morceau éponyme, ou encore A Change Is Gonna Come fut fort agréable, surtout avec cette voix si parfaite, si adaptée à la soul. Les émotions sont peut-être les mêmes, mais Aretha Franklin sait nous les faire vivre encore plus intensément. Je me demande ce qu’elle a d’autre à offrir, dans cette monotonie si explosive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s