Os Mutantes (1968) – 848 jours, 936 albums

Un autre groupe étrange que j’ai découvert cette semaine : Os Mutantes, avec leur album éponyme Os Mutantes.

Je ne saurais trop comment définir cet album, si ce n’est qu’il s’agit d’un étrange mélange de musique brésilienne et de rock psychédélique. Le tout est à la fois déconcertant et stimulant. Depuis la fin de mon défi jazz, je n’étais plus habitué à un tel changement de perspective, à un tel déroutement en écoutant un nouvel album. Disons simplement que le rock psychédélique de 1967 n’est pas aussi déstabilisant que quelques albums de free jazz… Mais cela fait du bien de se remettre un peu au défi !

Certains morceaux n’ont que, ou presque, de la musique brésilienne, alors que d’autres sont de véritables morceaux de rock, avec des influences latines assez présentes malgré tout. Le plus accrocheur et représentatif m’a semblé être Minha Menina, avec sa guitare électrique sale et ses rythmes latins.

Dans le même style, Bat Macumba m’a aussi bien accroché. Sinon, Le Premier Bonheur du Jour m’a séduit par sa simplicité, par sa douceur.

Bref, une drôle d’expérience, et j’espère sincèrement rencontrer de nouveau des albums de ce calibre, qui arrivent à me faire sortir de ma zone de confort de cette manière, durant la suite de mon défi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s