Who’s Next (1971) – 790 jours, 874 albums

Durant la dernière semaine, j’ai eu l’occasion d’écouter plusieurs albums, mais il me restait encore à vous parler de Who’s Next, l’autre album des Who que j’ai écouté.

Un peu de hard rock du début des années 70 fait toujours du bien. Après Tommy, j’avais envie d’écouter de ce rock franc et dur, mais aussi accrocheur et énergique. Et avec des morceaux comme BargainGoing Mobile et Won’t Get Fooled Again, il est difficile de rester de glace, de ne pas fermer à demi ses yeux, et de ne pas se dire, juste un peu, que le rock n’a plus jamais été le même. Écoutez Bargain, juste pour voir :

Je préfère bien sûr le art rock, ou tout ce qui est plus recherché et plus détaillé. Mais j’ai toujours besoin de revenir aux sources, de toucher une nouvelle fois aux racines. Avec cet album, c’est fait. Et surtout, cet album a bien plus que ce son brutal. Déjà, les détails de Bargain et ses moments doux font sourire. Avec le classique Baba O’Riley, c’est le début qui reste dans l’esprit à l’infini, avant que le morceau d’une force étonnante ne débute. Mais le morceau qui est le plus remarquable, c’est définitivement Behind Blue Eyes.

Il est poignant, il est mesuré, il est criant d’émotion et de mélancolie. C’est encore quelque chose qui m’étonne des Who : ce talent si polyvalent. Ils peuvent faire du rock bruyant et puissant, tout comme la plus bleue des mélodies. Je ne comprends pas pourquoi j’ai pris autant de temps à les aimer. Mystère…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s