Electric Warrior (1971) – 782 jours, 865 albums

Sur les routes me menant vers des Hautes-Laurentides colorées par l’automne, j’ai également écouté Electric Warrior, un autre album de T.Rex.

J’avais été surpris par la découverte de cet artiste et, environ dans les mêmes temps, du glam rock. The Slider était peut-être un excellent album, palpitant de sensualité et exultant la sexualité, mais il semble que ce soit Electric Warrior qui soit le véritable chef-d’oeuvre du groupe. Attendre davantage pour l’écouter aurait donc pu être un sacrilège, auquel j’ai remédié sans trop attendre. Et je dois concourir à l’opinion des autres critiques : il s’agit effectivement d’une oeuvre d’une qualité unique.

On a l’impression, étrangement, que cet album est plus mature et accompli que le précédent que j’ai écouté et qui, en fait, parut après. Pas de beaucoup, mais la différence est là. La voix sensuelle de Bolan y est une merveille, et accompagnée d’un rock sec et accrocheur, mélange parfaitement dosé de force, de subtilité et de simplicité, elle offre une musique carrément émoustillante. Jeepster vous en donnera un bon exemple :

Avec son rythme un peu saccadé et la voix un peu distante, on se laisse emporter par cette mélodie simple, mais puissante. C’est un peu la même chose pour la force tranquille de Bang a Gong (Get It On)

Son refrain soufflé doucement ne fait que nous pénétrer davantage, comme un doux frisson qui nous atteint sans prévenir. Tout l’album est comme ça : il a cette magie qui habite le glam rock, cette simplicité exaltante, cette force rampante, cette sexualité ambiguë. C’est la même chose sur le languissant Planet Queen, ou sur le plus rock & roll Hot Love.

La différence n’est peut-être pas grande entre cet album et l’autre, tous les deux ayant le même style, le même phrasé, la même voix. Mais celui-ci semble avoir une énergie plus authentique, plus près du style et du personnage qu’offre T.Rex. Ainsi, si vous devez débuter dans le glam rock, commencez donc par cet album. Et si vous aimez ce que vous entendrez, vous passerez sans attendre au second album.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s