Here Comes the Warm Jets (1974) – 781 jours, 863 albums

Tant qu’à écouter un autre album de Roxy Music, pourquoi ne pas écouter un autre album de Brian Eno ? J’ai donc écouté Here Comes the Warm Jets.

Il s’agit en fait de son premier album solo, et je dois dire que cela paraît, mais pas forcément d’une mauvaise façon. Alors que Another Green World était délicat et plus centré sur l’ambiance, sur celui-ci on sent abondamment l’influence de Roxy Music et du rock en général, alors que Eno nous offre quelque chose de plus brut, de presque infernal par moments. D’ailleurs, mon morceau favori de l’album fut définitivement Baby’s on Fire.

Le morceau commence par un comique « Baby’s on fire. Better throw her in the water! » qui vous restera longtemps dans la tête, mais le reste des paroles est plutôt troublant. Dès le début, l’atmosphère du morceau est pesante, insistante, brûlante sans être enflammée. La guitare électrique, en s’exprimant, est percutante, saisissante. L’aspect accrocheur du morceau le complète enfin à merveille.

Par contre, on sent aussi que le son est plus primitif, plus près de l’anguleux son de Roxy Music. On sent également que certaines expérimentations sont encore mal calibrées, comme un passage suraigu de The Paw Paw Negro Blowtorch. Mais malgré ces défauts, l’album s’écoute quand même assez bien. L’angoissant Driving Me Backwards, d’ailleurs, en vaut bien la peine. Il est peut-être plus exigeant que le précédent album que j’ai écouté de lui, mais il demeure une expérience agréable et une découverte que je suis loin de regretter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s