Kimono My House (1974) – 773 jours, 850 albums

Me voyant ainsi en manque de glam rock, je me suis sustenté avec Kimono My House du groupe Sparks.

Bien sûr, je ne fus pas surpris de trouver sur cet album bien plus que du glam rock. Avec un nom et une pochette comme celle-là, on s’attend déjà à quelque chose qui sort de l’ordinaire, et ce fut le cas ! C’est donc une musique exceptionnelle, habitée d’une théâtralité exubérante et embellie d’un style distinct que j’ai découverte en écoutant cet album. Avec This Town Ain’t Big Enough for the Both of Us, l’album s’ouvre avec un son hypnotique, une voix sortie d’on ne sait quel opéra, et on sait que l’expérience sera bien appréciable. Plus loin, Here In Heaven nous plonge même dans un monde sinistre et tourmenté.

Mais le groupe sait aussi être pop et créer des morceaux accrocheurs, comme l’excellent Thank God It’s Not Christmas.

Et là, je passe rapidement sur quelques autres perles de l’album, comme le lent et obsessif Equator, ou encore l’accrocheur In My Family, bref, que des morceaux de glam rock comme on les aime ! Une autre belle découverte qui me rappelle pourquoi je fais cet exigeant défi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s