Ramones (1976) – 766 jours, 841 albums

Continuant dans mon exploration du punk encore naissant, j’ai écouté Ramones, l’album du groupe du même nom.

Que dire ? Rock lent, morceaux courts et bruyants, énergie brute et jeune : c’est de la musique punk. Vous connaissez peut-être certains morceaux de cet album incontournable du style et de la musique populaire, tels que Blitzkrieg Bop.

L’énergie festive de ces jeunes musiciens est contagieuse, tout comme sur le merveilleux Let’s Dance. Il y a aussi le relativement plus calme I Wanna Be Your Boyfriend qui m’a accroché, même si la batterie et les guitares électriques demeurent bien présentes, bien plantées au premier plan. Mais d’autres morceaux comme Chain Saw et I Don’t Wanna Go Down to the Basement retrouvent une énergie bruyante et difficilement contenue.

On a l’impression de revenir aux sources de la musique populaire et du rock. Maintenant que j’ai écouté les débuts du rock de garage et les expérimentations des Velvet durant les années 60, je ne peux voir ce groupe et cette musique qu’avec une certaine nostalgie. Ils revoient les racines de leur musique avec un regard d’un cynisme troublant, mais avec une force viscérale qui redonne un certain espoir. Les années 80 approchent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s