Parallel Lines (1978) – 689 jours, 813 albums

Après cette belle découverte, je n’ai pas plus résisté davantage. J’ai écouté un album que j’avais le goût de réécouter depuis le début de ce défi, mais j’avais résisté parce que l’époque n’était pas la bonne. Mais maintenant que je suis pleinement plongé dans la fin des années 70, j’ai pu écouté Parallel Lines de Blondie.

Blondie - Parallel Lines

Pourquoi un tel attachement pour cet album ? D’abord, je le trouve excellent. Ensuite, c’est un album que j’ai découvert sur ma table tournante et que j’ai réécouté un nombre incalculable de fois depuis. À l’époque, ma collection n’était pas si grande, et ceux que j’écoutais, je les écoutais souvent.

Surtout qu’en ouvrant un album avec des morceaux forts comme Hanging on the Telephone et le mémorable One Way Or Another, le groupe mérite toute mon attention pour le restant de l’album.

Des morceaux énergiques sans être agressifs, pop sans être vides, complexes et travaillés juste assez : tout pour faire un bon album. Et avec Heart of Glass, on tombe cette fois dans le véritable New Wave, avec son intégration de l’électro à la musique pop. Et avec son ambiance de dance, on sait aussi ce qui nous attend bientôt…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s