Another Music in a Different Kitchen (1978) – 687 jours, 811 albums

Pour retourner vers du punk plus classique, j’ai écouté un album du groupe Buzzcocks, et c’était Another Music in a Different Kitchen.

Buzzcocks - Another Music in a Different Kitchen

Avec cet album, c’est du rock plus brut, plus bruyant, une voix plus simple qui nous sont offerts; bref, du punk, et du vrai. Fast Cars ouvre l’album, et avec son énergie et sa jeunesse, on sait déjà à quoi s’attendre. Des guitares électriques prédominantes, un fond de basse intense mais simple, une batterie rythmée, et des voix qui ne semblent être qu’un instrument de plus. Un instrument mat, nu, franc.

Et il faut bien avouer que le thème, ainsi que le refrain, sont plutôt accrocheurs. Love Battery offre ensuite une musique plus intense et cadencée. Même chose pour I Don’t Mind, mais avec un petit élément de pop et d’accrocheur de plus. Fiction Romance est plutôt intéressante par son utilisation de la pulsation sèche et électronique au début du morceau.

Enfin, Moving Away from the Pulsebeat contient une variété impressionnante d’éléments. Les percussions relativement complexes, le thème plus travaillé, la longueur de 7 minutes : ce morceau ressemblent à un intrus, malgré sa grande qualité. Preuve que le punk offrait bon nombre de possibilités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s