Before and After Science (1977) – 685 jours, 809 albums

Faisant ensuite un petit retour vers le ambient, j’ai écouté Before and After Science du grand Brian Eno.

Brian Eno - Before and After Science

Avec Eno, j’ai l’impression que chaque album est une découverte. Je n’arrive pas à me faire à son style, à m’y habituer. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est extraordinaire à chaque fois que je l’écoute, peu importe le nombre de fois que j’écoute sa musique. Ce mélange hétéroclite de art rock et d’ambient est simplement mystifiant. Prenez Backwater par exemple.

Kurt’s Rejoinder est également bien intéressant, tout comme King’s Lead Hat mais avec plus de force brute ici, rappelant le hard rock avec sa guitare électrique et son chant presque punk. Cependant, le piano sait bien nous rappeler qu’il s’agit toujours de musique expérimentale.

Bref, peu importe le morceau ou le style employé, on sent toujours la signature folle et géniale de Brian Eno, même si parfois elle est plus présente qu’à d’autres moments. Spider and I, qui clôture l’album, est par exemple plus orienté vers l’ambient et la musique par laquelle j’ai connu et découvert l’artiste. Elle est douce, éthérée, lente, enveloppante. Mais même lorsque cet artiste fait des morceaux plus mouvementés, il sait garder sa signature, son style, sa force. J’ai bien hâte de voir où cela va mener sa musique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s