Pink Flag (1977) – 682 jours, 806 albums

Après un léger écart, de style, je suis de retour avec un autre album de punk, d’un groupe relativement inconnu si on le compare aux autres. Il s’agit du groupe Wire et de leur album Pink Flag.

Wire - Pink Flag

Je me suis rendu compte que je commençais à apprécier, et à comprendre, le punk quand j’ai écouté cet album avec délice. Et je dois dire que Wire sait très bien mettre en valeur et maîtriser ce style. C’est d’ailleurs ici que l’aspect simplicité de la musique punk prend tout son sens. 22 morceaux courts, pour un album de moins de 40 minutes. Mais ce groupe ne fait aucun flafla, et se contente de l’essentiel. Quelques accords simples, répétés sans trop de variations s’ils suffisent pour le morceaux, et aucune répétition ou prolongation du morceau si celle-ci n’est pas nécessaire. Je crois que le morceau le plus long de l’album, et le plus complet, serait le premiers, soit Reuters.

Il est plus travaillé, montre un semblant de structure, d’évolution, de complétion. Il ne s’arrête pas de manière spontanée et sèche, comme bien d’autres morceaux de l’album. Comme Start to Move par exemple…

On aurait peut-être préféré que le morceau se continue sur une période plus longue mais, d’un autre côté, tout est déjà dit. Donc, aussi bien passé à autre chose tout de suite.

Sinon, dans les morceaux mémorables, on remarquera Field Day of the SundaysEx Lion TamerFragileMannequin, et enfin 12 X U.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s