Back to Mystery City (1983) – 651 jours, 775 albums

Retour vers le métal et ses dérivés, cette fois avec Back to Mystery City et le groupe Hanoi Rocks.

Hanoi Rocks - Back to Mystery City

Parmi les dérivés musicaux apparus après l’ère du punk, je crois celui-ci sera l’un des plus doux, si l’on oublie bien sûr le new wave et la synth pop. Avec un métal davantage axé sur l’énergie et la foule que sur l’agressivité, avec une bonne inspiration puisée dans le glam rock, sa présentation extravagante et ses mélodies épurées et accrocheuses, le hair metal est certainement une petite pause très appréciée entre le matériel exigeant que je viens d’écouter et celui, qui ne donnera pas sa place non plus, qui s’en vient.

Je dois avouer que peu de morceaux sur l’album ont vraiment accrochés mon oreille. Pas qu’ils étaient de mauvaise qualité, mais simplement parce qu’ils ont passé inaperçus. La première exception est l’énergique, accrocheur et éclectique Malibu Beach Nightmare. En voici une version live.

Ensuite il y a Tooting Bec Wreck, avec sa complexité, la beauté de ses textures et son refrain fichtrement accrocheur.

L’utilisation d’un bruit de portière ouverte en guise de percussion est assez audacieuse, mais ça marche !

Pour le reste, tel que je l’ai dit, il s’agissait d’un bon album, mais sans plus. Il faut dire aussi, qu’après des albums autrement difficiles, il est peut-être devenu plus difficile de retenir mon attention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s