Atomizer (1986) – 650 jours, 773 albums

Alors que je voyais le hardcore punk comme un dérivé du post-punk, me voilà maintenant en train d’écouter du post-hardcore, avec l’album Atomizer du groupe Big Black.

Big Black - Atomizer

Peut-être trouvez-vous que j’insiste beaucoup sur la classification de chaque album. Mais c’est qu’avec 1001 albums à écouter, il est assez facile de s’y perdre si l’on ne fait pas attention. D’un autre côté, il peut être tout aussi facile de se perdre dans une classification trop spécifique, chose que j’essaie d’éviter à tout prix. Mais disons qu’avec tout ce qui sort d’hétéroclite dans mes recherches pour le milieu des années 80, il devient difficile de faire la bonne part des choses. J’essaie donc de faire au mieux de mes connaissances, simplifiant sans pour autant omettre les distinctions importantes.

Mais une chose est certaine avec cet album : il s’agit au moins de noise-rock. Avec une ambiance saturée, un fond de grésillement et d’enregistrement de mauvaise qualité (toujours à dessein), il n’y a pas à en douter. Cela est apparent dès la longue note de guitare qui ouvre l’album, avec Jordan, Minnesota.

Avec une densité exceptionnelle, un rock abrasif, ce morceau nous montre déjà que l’album ne sera pas de tout repos. Mais le reste de l’album ne se contente certes pas d’un punk hardcore simple et nu. Dès Passing Complexion qui suit tout de suite après, on voit un travail détaillé derrière cette ambiance lourde, oui, mais complexe et texturée à souhait. Plus loin, c’est définitivement Kerosene qui remporte la palme du meilleur morceau, en poussant cette complexité un peu plus loin.

Bien sûr, cette musique n’est pas faite pour les néophytes, ni même pour plusieurs auditeurs aguerris, mais si ce morceau vous laisse indifférent alors que vous croyez avoir l’expérience pour l’écouter, inutile de tenter d’explorer le style plus avant. Mais attention : en ignorant cette musique lourde et thrash, vous passez à côté de beaucoup de choses, surtout si vous dédaignez ce qui suit. Le grunge, ça vous dit quelque chose ? Pour ma part, j’ai déjà hâte d’y être.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s