Goo (1990) – 607 jours, 705 albums

J’ai poursuivi avec un second album de Sonic Youth et de son noise rock. Il s’agissait de l’album Goo.

Sonic Youth - Goo

J’avais été séduit lors de ma découverte du groupe. Ce second album écouté confirme cet amour. Il n’y a plus à en douter : le noise rock fera partie des belles découvertes apportées par ce défi. Avec sa texture et sa profondeur immenses, ce grésillement dû à la mauvaise qualité des enregistrements rend un rock autrement terne ou ordinaire franchement plus intéressant et accrocheur. Encore ici, on se plonge dans l’album, dans son atmosphère, sans attendre et sans douter. Dirty Boots vous en donnera un bon exemple.

C’est un peu comme mélangé du punk et de la pop, en y ajoutant la rondeur du rock alternatif. On se retrouve ainsi avec quelque chose de mélodieux, mais tout même sans concessions. Un peu plus loin, Kool Thing reprend la même ambiance, le même caractère, mais en plus incisif. Disappearer, par contre, est plus calme et posé, plus grave aussi, dans les deux sens du terme. Mais c’est davantage Tunic (Song for Karen) qui a retenu mon attention sur cet album.

Il reprend non seulement le ton franc et accrocheur des autres morceaux, mais également l’ambiance plus éthérée et distante qui m’avait séduit sur EVOL.

Disons qu’après deux albums du groupe, je comprends déjà mieux pourquoi ce défi en compte autant. Espérons seulement que la qualité demeurera aussi aiguisée et que les morceaux, eux, demeureront aussi intrigants et poignants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s