Loveless (1991) – 606 jours, 703 albums

Ce n’est pas parce que le grunge est né que le noise rock est mort. La preuve est faite avec un autre album de My bloody Valentine : Loveless.

My Bloody Valentine - Loveless

Avec leur mélange toujours aussi parfait de noise rock et de dream pop, My Bloody Valentine crée encore une fois une atmosphère à la fois dense et légère, hypnotique et libératrice. En ouvrant leur album avec Only Shallow, ils montrent qu’ils seront doux, mais sans concession.

Sans concession, par leur son saturé et exigeant, mais aussi doux, grâce à leur ambiance éthérée, aérienne. Plus loin, avec To Here Knows When, il nous est d’ailleurs présenté un long paysage lourd mais clair, qui pèse un peu, mais qui permet ainsi de se plonger dans une rêverie sans borne. Le fond de grésillement opaque rend le morceau plus hypnotique encore. Juste après, When You Sleep reprend un ton plus pop, mais toujours en conservant cette marque si caractéristique, et si unique, au groupe.

Plus loin, il y a aussi le languissant ou indolent Come In Alone, puis Blown a Wish qui s’inspire des balades, le plus métallique et chaotique mais sans trop What You Want, et enfin Soon qui sait conclure l’album de belle façon.

Certes, la musique de My Bloody Valentine n’est pas accessible du premier coup, et peut même être assez exigeante, mais elle en vaut véritablement la peine. Ce mélange à la fois rêveur et tourmenté est un véritable charme, pour qui sait comment écouter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s