Bubble and Scrape (1993) – 598 jours, 688 albums

Pour continuer dans le même style, j’ai écouté Bubble and Scrape du groupe Sebadoh : une autre belle découverte.

Sebadoh - Bubble and Scrape

Ici, l’album m’a semblé plus décadent, plus déconstruit encore, mais cela le rendait également beaucoup plus intéressant. Le meilleur exemple de cette déconstruction apparaît d’ailleurs sous le nom révélateur de Fantastic Disaster, et affiche un harmonica dissonant et exigeant, pour le plus grand plaisir de vos oreilles. Mais pour ma part, je vous réserve plutôt un morceau intense mais diablement accrocheur, que j’ai dû réécouter une dizaine de fois depuis que j’ai écouté l’album : Sacred Attention.

Suit l’étrange et mystérieux, puis agressif par moments, Elixir Is Zog. Plus loin, Forced Love est mon autre coup de coeur de l’album.

Et là, je passe par-dessus le modéré Soul and Fire, et le calme Happily Divided. Encore une fois, cela me surprend de découvrir une musique aussi inspirante, aussi intéressante et passionnante, mais si méconnue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s