Slanted and Enchanted (1992) – 598 jours, 688 albums

Retour vers le noise rock et ses beautés, avec Slanted and Enchanted du groupe Pavement.

Pavement - Slanted and Enchanted

Je le trouve encore et toujours plaisant, ce son saturé et enveloppant, ses morceaux déconstruits et ses paroles énigmatiques. À ce titre, cet album remplit bien son contrat, et offre une expérience fort agréable. Elle ne se démarque pas sur tous les morceaux, mais elle demeure tout de même bien appréciable. Et sur les morceaux qui se démarquent, c’est encore mieux. Comme sur Trigger Cut/Wounded-Kite at:17.

Un son sans compromis, mais qui sait pourtant être pop et accrocheur. C’est un peu la même chose avec In the Mouth a Desert.

Mais cette fois, avec un refrain peut-être plus discordant et moins accessible. J’ai également bien apprécié le vindicatif Conduit for Sale!, avec ses paroles répétées qui, pourtant, semblaient évoluer durant le morceau, changeant de sens avec les minuscules variations dans la voix du chanteur.

Le reste de l’album suit la même ambiance et, sans forcément se démarquer, comme je le disais plus haut, réussit néanmoins à produire une musique agréable et intéressante. Peut-être qu’un peu de maturité saura donner un souffle nouveau et une personnalité unique à ce groupe déjà plein de potentiel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s