Ten (1991) – 598 jours, 688 albums

Deuxième album de grunge écouté : Ten du groupe Pearl Jam.

Pearl Jam - Ten

Cela n’a pas été très difficile de me conquérir pour ce style : je l’appréciais depuis déjà longtemps. Et, a contrario de quelques autres styles, il m’est moins difficile de distinguer les nuances entre les groupes, les détails de leur personnalité respective, bref ce qui rend chaque groupe unique. Alors qu’avec Nirvana, c’était le vraiment la diversité et le côté intellectuel, travaillé qui retenaient mon attention, avec Pearl Jam, du moins avec cet album, c’est plutôt l’esthétisme du métal qui semble être à l’avant-plan. Pas forcément sa force ou son intensité, mais son lyrisme, son émotion. La voix étranglée, manquant de souffle aussi. Prenez Even Flow.

L’esthétisme est là, mais l’intensité parfois difficile du métal a fait place à une instrumentation plus simple, plus accessible, pour ne pas dire pop. Les morceaux s’en trouvent plus accrocheurs, plus rassembleurs aussi. Mais cela peut jouer, d’un morceau à l’autre. Deep, par exemple, est beaucoup plus intense et énergique, alors que Black offre une calme et lyrique, où les guitares électriques, la basse et la batterie ne semblent que servir de support aux élans du chanteur. Once, qui ouvre l’album, est un bien appréciable mélange des deux.

Enfin, il y a Alive, morceau plus pop, mais aussi touchant et enlevant.

Avec ces deux excellents albums, j’ai déjà peur d’arriver à la fin du grunge…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s