Siamese Dream (1993) – 535 jours, 660 albums

Parce que ça faisait longtemps que je voulais écouter un album du groupe Smashing Pumpkins, et que le grunge est un style fascinant, j’ai écouté Siamese Dream.

The Smashing Pumpkins - Siamese Dreams

Ce n’est bien sûr pas la même chose que d’écouter du Nirvana ou du Pearl Jam, mais le rock insistant, inspiré du hard rock, la simplicité musicale, inspirée du punk, et l’atmosphère grésillante, inspirée du noise rock, sont bel et bien là. Le tout, bien sûr, avec un ton pop assez présent. Quiet en est un bon exemple, mais Today fait sortir encore davantage ce côté populaire du groupe, avec un morceau parfois doux et lent, parfois plus énergique et bruyant, mais en associant les deux de belle manière.

Un peu plus loin, Disarm ressemble à un testament de génération, percutant et touchant, même un peu épique, avec ses violons et ses cloches d’église…

Juste après vient le merveilleux Soma, où la guitare me séduit, à chaque fois, dès les douces premières notes. C’est particulièrement dans des morceaux comme ceux-là qu’on voit l’influence du noise rock, de son esthétisme, de son émotion, de sa torture jusqu’à un certain point. Luna, qui termine l’album, est même encore plus douce, plus calme que les autres. Encore une fois, un nom et un style en apparence aussi brut que le grunge permet souvent la création de musique bien profonde, contrairement à ce que certains pourraient croire… Après tout, la difficulté fait souvent de belles oeuvres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s