The Holy Bible (1994) – 525 jours, 650 albums

L’album qui suivit fut The Holy Bible, du groupe Manic Street Preachers : un heureux mélange de britpop et de hard rock.

Manic Street Preachers - The Holy Bible

En fait, pour ma part, j’irais presque jusqu’à caractériser cette musique de grunge, par sa force et sa verve. Mais l’accent britannique est trop présent, et l’esthétisme aussi, et ce pour mon plus grand plaisir. Quelque chose dans les mélodies, ou dans le chant, donne, toujours, à cette musique un charmant indéniable, tout de suite accrocheur. Et si, comme moi, vous avez un peu de difficulté avec certains passages, n’hésitez pas à réécouter, encore et encore, cet album : si vous aimez le britpop, vous finirez par y prendre goût, à coup sûr. Même si certains morceaux sont bons sans attente, tel que le saisissant She Is Suffering.

Un peu plus loin apparaît Revol et son énergie intempestive, contagieuse. Juste après, l’incisif 4st 7lb et son rythme pesant, habillé d’un refrain bien pop, bien senti et accrocheur.

Mausoleum prend le relais, avec une ambiance agressive et hargneuse (du moins, pour le style). Il y a bien entendu d’autres perles dans cet album, mais aux charmes plus discrets, plus difficile à déceler. À vous de les découvrir. Pour ma part, je suis encore en train de le faire, en découvrant toujours un peu plus à chaque écoute. Si ce défi ne contenait pas un second album du groupe, j’en aurais tout de même écouter un.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s