The Dandy Warhols Come Down (1997) – 492 jours, 635 albums

Après un album aussi peu inspirant, je me suis laissé tenté par un groupe au nom plutôt intriguant : The Dandy Warhols. J’ai donc écouté leur album intitulé The Dandy Warhols Come Down.

The Dandy Warhols - The Dandy Warhols Come Down

Et fidèle à son nom, le groupe ne m’a pas déçu, m’offrant des morceaux de indie rock accrocheurs et juste assez complexes pour qu’on s’y plaise. Le premier d’entre eux fut Boys Better, avec son mélange de tous les âges et son énergie contagieuse.

Il me rappelle le rock psychédélique des sixties, la force un peu brute du grunge, et la verve artistique du indie. Avec le morceau suivant, Minnesoter, c’est plutôt la folk qui me revient dans les oreilles, avec une mélodie fichtrement accrocheuse.

Orange est aussi très appréciable par son atmosphère calme et décontractée, nous amenant ainsi dans un tout autre paysage sonore. Not if You Were the Last Junkie on Earth livre plutôt une ambiance pop, mais en restant fidèle à la personnalité du groupe, alors que Every Day Should Be a Holiday allie des éléments d’électro à des notions de noise pour former un morceau des plus éclatants.

Bref, un album bien complexe, bien accrocheur que je vous conseille bien. Mais je n’en attendais pas moins d’un groupe qui usurpe le nom de Warhol.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s