The Good, the Bad and the Queen (2007) – 478 jours, 630 albums

Retour vers le futur, cette fois avec l’album éponyme du groupe The Good, the Bad & the Queen : de la britpop parfaite pour les longs trajets.

The Good, The Bad and The Queen - The Good, The Bad and The Queen

J’ai été séduit par cet album dès le début. Chaque morceau est unique, particulier, séduisant, et pourtant l’album forme un tout homogène et parfaitement uni. Bref, un excellent album de britpop comme je les aime. Prenez Northern Whale, qui mêle des notions d’électro ou de trip-hop à un piano et une ambiance pop. C’est l’un de mes morceaux favoris sur l’album.

Kingdom of Doom rappelle plutôt le rock psychédélique et les jardins anglais des sixties. Behind the Sun est plus sensuel et mystérieux. The Bunting Song fut également bien apprécié, et offre encore une fois une expérience unique, avec son ambiance un peu éthérée et son synthétiseur hypnotique. Mais la plupart des morceaux sont soit axés sur un folk décontracté et britannique, soit sur un rock plus pop et accrocheur. Et les deux se mêlent à merveille. Prenez Green Fields.

Pour le reste, je vous laisse vivre l’expérience par vous-mêmes. Mais si vous aimez le britpop, dites-vous qu’il s’agit d’une valeur sûre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s