Franz Ferdinand (2004) – 471 jours, 629 albums

Un autre album que je connaissais déjà, et que j’affectionnais déjà énormément, l’éponyme de Franz Ferdinand.

Franz Ferdinand - Franz Ferdinand

Je me souviens d’une époque, où je quittais l’appartement d’une amie, d’une conquête, et que je mettais dans mes oreilles, à la pointe du jour, The Dark of the Matinée, me dirigeant avec détermination vers le métro pour débuter ma journée. Il faut dire qu’il s’agissait de ma première conquête. J’avais de quoi être fier. Et ce morceau me semblait des plus appropriés pour m’engager dans cette journée nouvelle, qui s’offrait à moi, ensoleillée et pleine de promesses.

Essayez-la un matin, juste pour voir. Mais bien sûr, c’est Jacqueline qui vous accueille sur l’album, avec son début traître, lent et doux, juste avant de plonger dans un post-punk vivifiant et sans concession. Take Me Out ne fait pas exception : les cinquante premières secondes du morceau auraient suffis à faire de ce morceau l’un des morceaux de son époque. Mais le groupe en rajoute, et enchaîne avec un hit incomparable, qui détaille tout le savoir faire du groupe que, désormais, j’adore.

Deux autres morceaux dignes de mention (même si tout l’album est selon moi délectable) : l’entraînant This Fire et l’énergique Michael.

Pour le reste, je ne peux que mentionner qu’il s’agit d’un des albums favoris. Et ce n’est pas peu dire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s