Tracy Chapman (1988) – 413 jours, 590 albums

La voix suave et le ton personnel de Tracy Chapman sur son premier album, Tracy Chapman, sont parfaits pour débuter un roadtrip dans le Nord avec l’être aimé. Avec quelques notes de folk, c’est encore mieux.

Tracy Chapman - Tracy Chapman

Il est difficile de bien définir le style de Chapman. J’ai pu lire des adult alternative pop/rock ou folk alternatif. Pour ma part, j’y vois des notes ou des racines de soft rock, et des motifs de folk-rock, surtout dans la guitare acoustique, l’ambiance musicale et les propos introspectifs. Au bout du compte, c’est surtout de la musique qu’on écoute sans trop y porter attention, de la musique par laquelle on se laisse porter : surtout dans les paysages crépusculaires et forestiers des Laurentides.

Quelques morceaux accrochent tout de même l’oreille. Fast Car est l’un d’eux, et vous le connaissez peut-être déjà.

Il y a aussi Talkin’ Bout a Revolution, que j’ai bien apprécié et qui nous plonge dans l’ambiance de l’album. La voix de Chapman a quelque chose de séduisant, quelque chose de suave avec juste une pointe plaintive, qui donne du relief à ses morceaux. If Not Now… est presque mélancolique, mais pas trop non plus. Mountains O’ Things est aussi l’un de mes favoris. Même si sa musicalité me semble clichée et un peu trop marquée par son époque, on plonge dans le morceau les yeux fermés.

Une fois l’album terminé, nous étions déjà bien loin de chez nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s