Bongo Rock (1973) – 288 jours, 552 albums

Funk et cheesy: tout est à aimer dans l’album Bongo Rock du Incredible Bongo Band. Au départ vouée à être la trame sonore d’un film d’horreur de série B, la musique de l’album mérite une reconnaissance à part entière.

Incredible Bongo Band - Bongo Rock

Avec ses bongos, son ambiance de film d’espion des années 70, ses rythmes enlevants et ses quelques morceaux qui, aussi, font sourire, pas étonnant que les grands du hip hop s’en soit inspiré, et que plusieurs fans l’écoutent en boucle. Certains morceaux mêlent avec brio le rock et les rythmes funkys des bongos, des cuivres et de l’orgue électrique, formant une ambiance électrisante et déhanchanteKiburi Part 1 a un quelque chose bien langoureux. Apache est enflammé, déchaîné.

Mais il y a aussi le côté «reprise de classiques», qui rend les choses plus comiques. La réinterprétation de Sing Sing Sing est plutôt réussi, transformant son ambiance festive en morceau de R&B lent et sensuel. Le long In-A-Gadda-Da-Vida, par contre, est assez bof, s’étendant sans raison. Et la reprise de (I Can’t get No) Satisfaction m’a bien fait rire. Là, la langueur se transforme en cheesy, et là, on voit transparaître l’ambiance de film de série B. Et cela n’est pas sans un certain charme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s