Abandon… de la contrainte de temps – 88 jours, 474 albums

Force est d’admettre: 1001 albums en 1001 jours, c’était peut-être un peu trop. J’ai pris un retard considérable, voire irréversible, dans ce défi. Mais à la lumière de tous les changements qui ont eu lieu dans ma vie personnelle et professionnelle durant ces deux dernières années, il aurait été difficile de faire autrement. D’autres défis, comme un retour aux études et un stage à Vancouver, ont mobilisé la plus grande part de mon énergie ces derniers mois, et disons que celui d’écouter de la musique est passé un peu à l’arrière-plan.

Aujourd’hui, après mûre réflexion, je lève donc officiellement la contrainte des 1001 jours. J’aurais encore pu encore, peut-être, m’y tenir, mais l’idée d’écouter jusqu’à 5 albums de musique par jour ET d’en écrire les critiques ne m’enchantait guère, et entrait en conflit avec d’autres projets plus centraux à ma réussite professionnelle.

Cela dit, je conserve le défi d’écouter les 1001 albums. La publication des critiques est toujours secondaire à ce défi et, à ce titre, pourrait changer de forme dans l’avenir. Comme je vous en avais déjà prévenu, je les utilise également comme laboratoire et leur qualité pourrait parfois souffrir de ces expérimentations (même si, naturellement, je travaille à ce que cela se produise le moins possible). Il est aussi important de rappeler que ces critiques sont d’abord publiées pour le plaisir, pour partager mes découvertes ou les points faibles de cette sélection des 1001, et n’a en aucun cas l’ambition d’atteindre un niveau journalistique.

Ainsi, je poursuis mon défi. Mais à un autre rythme. En principe, je devrais finir avant 2002 jours, au moins!