The Soft Bulletin (1999) – 411 jours, 587 albums

Le son coloré et fantaisiste des Flaming Lips est bien attrayant sur leur album néo-psychédélique The Soft Bulletin.

covers4u.net

Mais bon, peut-être pas autant que sur Yoshimi Battles the Pink Robots. Ici, la musique était certes psychédélique et colorée à souhait, mais elle semblait moins finalisée que sur l’autre album que j’ai écouté. Aussi, les morceaux étaient moins accrocheurs. Mis à part, bien sûr, l’excellent Race for the Prize.

Pour le reste, je sens la richesse et la complexité des morceaux. Certains semblent être de véritables méandres dans lesquels on pourrait s’engouffrer complètement, sans regarder en arrière. Mais on dirait que beaucoup de ces morceaux ne m’ont pas particulièrement appelé. Peut-être que, comme trop souvent, quelques écoutes supplémentaires seraient nécessaires pour pleinement apprécier ces paysages rêveurs.

Cela étant dit, je garde une profonde admiration pour ce genre de musique. Le psychédélisme, et maintenant le néo-psychédélique, me fascine, et a toujours une place de choix dans mon coeur. Peut-être est-ce simplement pour ça que je suis plus critique à l’encontre de ces groupes.

Yoshimi Battles the Pink Robots (2002) – 469 jours, 626 albums

J’ai enfin pris le temps de découvrir un autre groupe qu’il me titillait d’entendre depuis un bon bout de temps. J’ai écouté le groupe The Flaming Lips et leur album Yoshimi Battles the Pink Robots : un savoureux mélange de néo-psychédélique, de dream pop, et d’un peu d’expérimentation.

The Flaming Lips - Yoshimi Battles the Pink Robots

Il serait difficile de mieux définir cette musique éclatée, qui semble partir dans tous les sens, mais qui pourtant reste unie et relativement homogène. On a l’impression d’avoir une multitude d’influences et d’inspirations mises ensemble, mais de manière hétérogène, comme le rock psychédélique s’y prenait. Quelques moments plus expérimentaux parsèment l’album, mais lui confère ainsi une atmosphère plus surréaliste et rêveuse, un brin futuriste, où le monde est peuplé de robots roses et de paysages colorés. À ce titre, Yoshimi Battles the Pink Robots, Pt. 1 est définitivement mon morceau favori.

Mais l’album n’est fait que de ces morceaux accrocheurs, rêveurs, éthérés et inoubliables. Fight Test qui ouvre l’album, In the Morning of the Magicians et son ambiance céleste, It’s Summertime qui réveille et vivifie, et enfin Do You Realize??, l’autre perle de l’album.

Dommage que ce défi ne comporte qu’un autre album du groupe : je devrai découvrir le reste par moi-même. Mais déjà, avec cet album, le groupe m’a séduit et m’a fait rêver.