The Atomic Mr. Basie (1957) – 469 jours, 626 albums

Je me suis offert un autre album de jazz, cette fois de big band, soit l’album The Atomic Mr. Basie, du grand Count Basie.

Count Basie - The Atomic Mister Basie

Comme presque tous les albums de jazz de ce défi, j’avais déjà écouté celui-ci durant mon défi jazz. Et à l’époque, et même durant tout mon défi, je n’avais pas tellement accroché sur le big band, le bop et le vieux jazz en général. Mais là, de le redécouvrir après tant de mois d’absence fut un véritable plaisir. C’est comme retrouver un vieil ami duquel, pourtant, je ne croyais pas s’être tant ennuyé.

Ici, c’est le jazz lui-même qui m’a manqué avant tout. Puis, l’énergie féroce et contagieuse des cuivres, la virtuosité de haute voltige et le tempo endiablé qui m’ont séduit de nouveau (ou pour une première fois ?). Tout l’album est cette fête, où moments dansants et chauds, puis slows romantiques se succèdent, sans intervalle ou pause. Ainsi, il est difficile pour moi de définir des morceaux en particulier qui méritent davantage votre attention : ce n’est pas comme ça que j’écoute cette musique, et tous les moments se valent. Mais The Kid from Red Bank, qui ouvre l’album, est un bon point de départ.

Et pour un moment plus calme et posé, plus sensuel et senti aussi, Teddy the Toad saura sûrement vous satisfaire (mais je n’en ai malheureusement aucun extrait). Pour le reste, il suffit de dire que Count Basie est l’artiste de référence du genre big band, avec Duke Ellington, et que, par conséquent, cet album est le lieu tout trouvé pour débuter votre exploration du genre.

Publicités